Choose a langage

Actualité de CaRMetal et DGPad

Bienvenue sur cette page d'accueil du site, organisée en blog des nouveautés de CaRMetal et DGPad.
En pratique, ce blog fait aussi office d'espace de ressources car il est indexé par le composant de recherche du site. Les utilisateurs sont invités à y présenter leurs productions.


N'hésitez pas à nous faire part de vos remarques sur le forum.
Bonne visite.

DGPad : mode degrés / mode radians

  1. Un nouveau choix dans les propriétés globales :
    Avant même de construire la figure, il faut choisir entre le mode degrés et le mode radians ; et ne plus en changer sous peine d'incohérences ultérieures.
    Ce mode est attaché à la figure.

    Dès que ce choix est fait la calculatrice passe dans le même mode.

    Remarque 1 : si on est en mode degrés par exemple on peut quand même basculer la calculatrice en mode radians pour un calcul indépendant de la figure (qui peut alors se trouver quelque peu chamboulée). Et bien évidemment, le calcul terminé, on la repassera aussitôt en mode degrés.

    Remarque 2: si on est en mode radians ne pas s'étonner si les angles affichés … restent en degrés ! Dans ce cas ce sont les calculs effectués à partir des angles de la figure qui utilisent les radians.

    Remarque 3 : des macros rotations sont maintenant disponibles. Celle « avec dialogue » qui demande des degrés ne fonctionne que … pour les figures en mode degrés ! Si la figure est en mode radians (lycée ou supérieur) on traitera les rotations par les nombres complexes, et on se fera éventuellement ses propres macros.

  2. Un nouvel outil contextuel :

    Il permet en engagement direct de construire un angle de « mesure imposée ». Par défaut c'est une mesure en degrés (nombre entier) comprise entre 0° et 180° (l'angle est géométrique).
    Mais comme tous les objets construits, si on utilise la calculatrice pour inspecter l'angle en question il est possible d'entrer un nombre décimal, ou un nombre dépassant 180°, ou encore une expression déjà définie.
    L'angle une fois construit, par le panneau de propriétés on peut en « changer le sens ».

  3. Un outil contextuel déjà existant merveilleusement complété :

    Auparavant l'outil « angle » affichait les angles géométriques en degrés. Mais si on entrait un tel angle dans la calculatrice on obtenait l'angle orienté et en radians. Ce n'était pas un bug évidemment, c'était juste « pas fini ». Désormais tous les cas sont envisagés :

    Tout angle créé est par défaut géométrique, c'est à dire un angle non orienté de demi-droites (ici dans l'ordre on a montré B, puis A puis C). Mais par l'intermédiaire du panneau de propriétés il est possible de le transformer en angle orienté de vecteurs ; avec une remarque très importante : la mesure principale affichée est dans l'intervalle [0° ; 360°] (habitude l'allemande ?) et non pas comme dans la plupart des manuels français dans l'intervalle [-180°;180°].

  4. À venir :
    Sur tablette petit souci au sujet des taps sur les angles : difficile des les sélectionner par tap pour faire entrer par exemple leurs valeurs dans la calculatrice.

    Remarque : les figures 3D sont nécessairement en mode radians (ça se fait automatiquement, mais il ne faut surtout pas changer ce mode).

CaRMetal 3D version beta 4.0

Voir la page de téléchargement

palette 3D

Dans cette version, la 3D a été développée dans l'esprit de CaRMetal.
Il y a beaucoup de modifications.

Nouveautés :

 - modification de la 3D :

En fait, c'est toute l'approche de la 3D qui a été revue : les points 3D ne sont plus créés à partir d'expressions, mais en engagement direct, comme les points 2D, sans avoir recours à une boîte de dialogue.
Un point 3D est créé au clic dans le plan frontal passant par O. Ses coordonnées peuvent ensuite être modifiée comme en 2D.
Les points 3D sont créés libres par défaut et se déplacent dans leur plan frontal.
Il devient ainsi possible de faire de la géométrie 3D non analytique (= sans entrer aucune coordonnée).

Les objets 2D et les objets 3D cohabitent sur la même figure et communiquent.
Les outils 3D créent des points 3D à la volée.

On notera qu'un plan, dans les outils, est toujours désigné par trois de ses points. C'est un choix qui permet une sélection plus facile dans le cas de figures complexes où les plans ont tendance à se chevaucher.
L'outil point sur plan constitue la seule exception à cette règle (dans ce cas, le plan est désigné par lui-même, plus exactement un polygone).

- modification et élargissement de la palette 3D :

* outil point 3D : bi 3Dcoords

Ce bouton remplace le bouton précédent et permet de créer un point 3D. Il fonctionne comme le bouton point (2D).
x3D(), y3D(), z3D() jouent le même rôle que x() et y() dans les expressions.
d3D(,) joue le même rôle que d(,).
Pour un segment (respectivement un angle) 3D, le nom du segment (resp de l'angle) dans une expression donne la longueur 3D du segment (resp la mesure 3D de l'angle).
Idem pour les vecteurs 3D et leur norme (comme en 2D).

* outil intersection 3D de lignes :

Par ligne, on entend ici une droite ou un cercle (3D).
Ce bouton permet de créer leur intersection.

* outil point sur plan (mise à jour) :

Ce bouton permet de placer un point 3D sur un plan (défini par un polygone).

* outil arête 3D (mise à jour) : bi 3Darete

Ce bouton permet de créer une arête 3D en gérant les arêtes cachée (en pointillés).

* outil milieu 3D

* outil projection sur un plan : bi 3Dproj

Il s'agit d'une projection orthogonale. On commence par désigner le plan par 3 de ses points, puis on désigne le point à projeter.

* outil symétrie centrale 3D

* outil symétrie par rapport à un plan : bi 3Dsymp

* outil translation 3D

* outil vecteur 3D :

Mêmes conventions que pour les points.
Le nom du vecteur 3D dans une expresssion donne sa norme 3D.

* outils droite 3D, demi-droite 3D, segment 3D, polygone 3D.

* outil sphère de rayon donné : bi 3Dsphererayon

On désigne le centre de la sphère, qui est créée instantannément avec un rayon 1, que l'on peut ensuite ajuster dans la barre de propriétés (= inspecteur d'objet).
Ce comportement a été modifié logiquement par rapport au cercle 2D.

* outil sphère passant par un point : bi 3Dspherepoint

* outil cercle 3D d'axe donné passant par un point : bi 3Dcircle1

On désigne l'axe (droite 3D), puis le point.

* outil cercle 3D axe/direction, centre, rayon : bi 3Dcircle2

On désigne l'axe/direction (droite 3D), puis le centre, et enfin une expression donnant le rayon. Cette expression peut être un curseur.

* outil cercle 3D passant par 3 points : bi 3Dcircle3pts

* outil angle 3D

* Intersections de surfaces : bi 3Dplandroitebi 3Dplanplanbi 3Dspheredroitebi 3Dsphereplanbi 3Dspheresphere

plan/droite, plan/plan, sphère/droite, sphère/plan, sphère/sphère

* 5 solides de Platon : bi 3Dtetrabi 3Dcubebi 3Doctabi 3Disocbi 3Ddode

* 4 scripts de vue :  vues3D

vue d'avion, de face, de droite, retour en vue mobile (= même effet qu'annuler un des scripts précédents)

* macros de menu 3D

* CaRCommandes 3D : CaRCommandes 3D

Ces CaRCommandes traduisent les outils 3D pour les scripts.
L'assistant de scripts permet de les générer automatiquement.
La syntaxe de toutes les CaRCommandes peut être consultée sur cette page.

-----------------------------------------

L'assistant de script :

* Ajout de la boucle do {} until (); non standart en javascript.

* Le := traditionnel de l'affectation est reconnu dans un script (traduit par = en interne).

* Une boucle for simplifiée non standart est aussi reconnue, par exemple :
for i from 1 to 7 {}

* Le BEGINNER mode (mode débutant) de l'assistant de script : beginner mode

Comme son nom l'indique, il s'agit d'un mode débutant pour l'assistant de script.
Au départ, on est en mode normal. En cliquant sur le bouton (case à cocher), on passe en mode débutant.
En apparence, rien ne change. C'est seulement ce que va générer automatiquement l'assistant de script qui est modifié.

En mode normal, l'assistant génère des CarCommandes avec affectations en Javascript et une syntaxe Javascript standart (exception faite de la boucle do {} until ();)

En mode débutant :

a) si on est en français :
l'assistant génère des CaRCommandes en français;
l'assistant génère une syntaxe en français;
l'assistant génère des CaRCommandes sans affectation;
l'assistant génère une syntaxe simplifiée pour la boucle for.

b) si on n'est pas en français :
l'assistant génère des CaRCommandes en anglais;
l'assistant génère une syntaxe en anglais;
l'assistant génère des CaRCommandes sans affectation;
l'assistant génère une syntaxe simplifiée pour la boucle for.

-----------------------------------

Correction de bugs :

Un bug important du CaRScript ExecuteMacro (bug signalé par Serge Baudet, que je remercie ici) a été corrigé.
Dans une macro avec expression, ce bug imposait de commencer par l'expression. Sinon ExecuteMacro ne fonctionnait pas. Il était par exemple impossible d'utiliser la macro de menu Rotation avec ExecuteMacro, ce qui est maintenant possible.

Deux bugs signalés par Martin Acosta sur le forum (merci beaucoup, Martin !) ont été corrigés :

- impossibilité d'utiliser la carCommande getCONSOLE() qui permet de modifier les propriétés de la fenêtre de sortie.

- bug (historique...) de l'Historique, qui faisait qu'un point d'arrêt était créé par défaut de type « hidebreak » (= tout le début de la construction caché).

N'hésitez pas à signaler tout bug ou à nous faire part de vos commentaires sur le forum.

CaRMetal Version 3.8.7

Mise à jour des installeurs pour toutes les systèmes d'exploitation.

- Correction de bugs de langues dans l'interprétation des commandes JavaScript.

- Correction de bugs concernant le CaRScript ExecuteMacro appliqué à des objets de type expression.

- Apparition d'un interrupteur entre deux modes de fonctionnement de l'assistant de scripts (générateur automatique de CaRScripts).
Attention, le mode par défaut est un nouveau mode simplifié.
Dans ce mode, l'appui sur un bouton de génération automatique de CaRScript génère un CaRSCript sans affectation (= sans JS). C'est un mode pour débutants.
Par exemple, le bouton "point" génère Point("B",2,3);

L'interrupteur permet de basculer dans le "mode avec JS", qui est le mode traditionnel.
Dans ce mode, le bouton "point" génère x=Point(2,3);

Cela vaut bien-sûr pour tous les CaRScripts.

Remarque : ce nouveau mode est destiné à l'apprentissage graduel des scripts CaRMetal.
Il a été conçu pour rendre possible une activité qui sera bientôt présentée sur MathémaTICE.

DGPad : apparition des widgets (1/4)

NB : il s'agit d'une nouveauté très importante.

Qu'est-ce qu'un widget DGPad ?

Il s'agit d'un élément ayant son propre type, qui est interfacé avec DGPad.

Les widget peuvent être  :

  • de type rendu HTML;
  • de type script DGPad;
  • de type rendu TeX;
  • de type valeur d'une expression.

Lire la suite : DGPad : apparition des widgets (1/4)

DGPad : apparition des vecteurs

Les vecteurs sont maintenant implémentés dans la version en ligne (de façon incomplète mais cohérente).

  • Les coordonnéees sont reconnues en 2D comme en 3D.

  • L'addition et le produit par un réel sont implémentés.

  • L'expression de géométrie affine A+V (où A est un point et V un vecteur) crée le point attendu.

  • Les vecteurs peuvent être utilisés dans une macro.

Eric Hakenholz, lauréat du prix Serge Hocquenghem

ericPrixHocquenghemLe premier prix Serge Hocquenghem a été décerné à Eric Hakenholz, créateur de CaRMetal et DGPad.

Ce prix, qui sera remis tous les deux ans, vise :

  • à contribuer à ce que l'enseignement mathématique, et plus généralement scientifique, maîtrise mieux la révolution numérique qui bouscule les pédagogies traditionnelles;
  • à consolider, prolonger et diffuser le développement d'outils prometteurs;
  • à promouvoir et disséminer des usages d'outils insuffisamment connus et pratiqués.

Le comité scientifique est composé d'experts du monde des mathématiques et de son enseignement :
Emmanuel Beffara, Anne-Marie Boutin, Etienne Ghys, Christian Mercat, Daniel Perrin, Dominique Tournès et Cédric Villani.

Le prix 2014 récompense Eric Hakenholz pour ses travaux en géométrie dynamique et particulièrement le développement des logiciels CaRMetal (pour ordinateurs) et DGPad (pour tablettes tactiles et ordinateurs).

Il a été décerné le mardi 21 octobre 2014 lors des journées nationales de l'Association des Professeurs de Mathématiques de l'Enseignement Public (APMEP) à Toulouse.

Félicitations au lauréat !