Actualité de CaRMetal et DGPad

Bienvenue sur cette page d'accueil du site, organisée en blog des nouveautés de CaRMetal et DGPad.
En pratique, ce blog fait aussi office d'espace de ressources car il est indexé par le composant de recherche du site. Les utilisateurs sont invités à y présenter leurs productions.


N'hésitez pas à nous faire part de vos remarques sur le forum.
Bonne visite.

Fractales

On peut faire des figures de ce genre avec CaRMetal. Pas seulement avec CaRMetal (ceci est un défi). Mais mieux ou plus facilement avec CaRMetal...

Plan de Moulton

Le plan de Moulton (1905) vérifie tous les axiomes de Hilbert sauf un, celui qui permet de prouver le théorème de Desargues. C'est un cas très simple de géométrie non arguésienne, facile à explorer par la puissance de CaRMetal.

argues

Par un point il ne passe qu'une seule conique tangente aux trois côtés d'un triangle et ayant ce point pour foyer. On explore la transformation qui, à un point, associe l'autre foyer de cette conique.

Beltrami

Le premier modèle de géométrie hyperbolique a été la pseudosphère, mis en évidence par Beltrami en 1868. Quelques figures d'abord intrinsèques, puis avec le modèle projectif de Klein sur les trois surfaces pseudosphériques de révolution.

Aucune nouveautés, mais un travail interne de reprogrammation de certaines parties de codes, notamment pour ce qui touche au système de multi-fenêtrage.

- Deux nouveaux types de contrôles viennent s’ajouter aux curseurs, aux menus déroulants et aux boîtes à cocher : il s’agit des cadres d’entrées numériques et des boutons poussoirs. Vous pouvez visionner en cliquant ici une vidéo expliquant le fonctionnement de ces contrôles, à travers l’exemple de la reconnaissances de l’influence géométrique de a et de b sur la représentation graphique des fonctions affines.

- Les cadres "objets magnétiques" et "attraction (px)" acceptent maintenant des expressions, et non plus seulement des nombres.

- La fonctionnalité “objets magnétiques” permet de faire en sorte qu’un point soit attiré par une liste d’objets quelconques, qui peuvent être de nature différente, avec un champ d’attraction défini par l’utilisateur. Il est aussi possible, en utilisant un champ magnétique très fort autour de chaque élément de la liste, de faire en sorte que le point soit exclusivement sur ces objets, et jamais ailleurs. Cette fonctionnalité inédite en induit donc une autre, tout nouvelle aussi dans le monde des logiciels de géométrie dynamique : les points sur plusieurs objets : vous pouvez visionner ici une vidéo qui illustre cette fonctionnalité.