Actualité de CaRMetal et DGPad

Bienvenue sur cette page d'accueil du site, organisée en blog des nouveautés de CaRMetal et DGPad.
En pratique, ce blog fait aussi office d'espace de ressources car il est indexé par le composant de recherche du site.
Les utilisateurs sont invités à y présenter leurs productions.


N'hésitez pas à nous faire part de vos remarques sur le forum.
Bonne visite.

mini site CMBonne année à tous !

Dans cette version de CaRMetal, on s'est attaché aux figures dans le disque de Poincaré (en géométrie non euclidienne hyperbolique), et en particulier on a implémenté une tortue dynamique dans cet espace.

  • Le rayon par défaut du disque de Poincaré a été fixé à 1 (auparavant il était égal à 4).
  • La distance hyperbolique a été ajustée.
  • De nouvelles CaRCommandes pour la tortue hyperbolique sont apparues :
    • AvancerDP().
      Cette CaRCommande s'utilise comme Avancer(), mais renvoie un tableau JS de type ["P1,P2,...,P10","c1"] alors que Avancer() renvoie un tableau JS de type ["P1","s1"].
    • ViserDP()
  • On a ajouté un opérateur distDP(,) sur les expressions (qui s'utilise comme d(,) en géométrie euclidienne)

Des exemples d'application seront donnés dans un article à paraître dans MathémaTICE.

  • Amélioration du comportement de l'éditeur en mode pseudo-code : il s'agit en particulier de la traduction automatique en direct du signe de la multiplication (* en \(\times\) et réciproquement).
    Dans la version 4.2.8, le signe * était automatiquement transformé en \(\times\) dans les passages qui n'étaient pas entre guillemets. Ce comportement pouvait poser problème en phase de rédaction, certains passages par nature entre guillemets pouvant temporairement apparaître en dehors des guillemets et subir la transformation. Or, quand on a une multiplication en programmation dynamique (= dans une expression entre guillemets) le signe \(\times\) ne fonctionne pas, il faut impérativement utiliser le signe *.
    Dans la version 4.2.9, on a ajouté un comportement : le signe \(\times\) est automatiquement transformé en * dans les passages entre guillemets. Cela permet d'avoir toujours le bon symbole.
  • Correction d'un bug de l'interpréteur en mode pseudo-code : les fonctions trigonométriques inverses étaient mal interprétées (comme on pouvait le voir avec la CaRCommande getRealScript).
  • Ajout de la CaRCommande AutoriserRentrant (doublon de AngleRentrant qui exprime plus clairement que cette CaRCommande s'applique aussi à des arcs).

NB : les scripts présentés dans cet article nécessitent CaRMetal version \(\geqslant\) 4.2.9

La courbe de Gosper est une courbe de Peano qui couvre le plan.

01b courbe gosper
C'est une courbe fractale. On va la construire par récursivité et macro (cette macro étant définie en utilisant la géométrie de la tortue).

Résumé de l'épisode précédent :

Fin 2017, l'inspection générale recommandait

  • de ne plus mettre d'affichage dans les algorithmes
  • de ne plus mettre d'instruction d'entrée de données dans les algorithmes
  • de noter l'affectation par une flèche vers la gauche
  • de définir les variables dans l'énoncé, en dehors de l'algorithme, et d'y poser des questions comme «quelle est la valeur de telle variable à la fin de l'exécution de l'algorithme ?»

Cette recommandation a été peu suivie au BTS 2018 mais assez largement au bac 2018, comme on l'a vu dans cet article. Dans l'épisode d'aujourd'hui, on va voir dans quelle mesure la recommandation a été suivie lors de la session de septembre. Les algorithmes du bac seront rédigés avec l'outil pseudo-code de CaRMetal, lequel présente ces différences minimes par rapport à la rédaction directe de l'algorithme:

  • On bénéficie de la coloration syntaxique qui fournit, en quelque sorte, des sujets en couleur
  • Les algorithmes sont exécutables et on a, en prime, la réponse à la question, en plus du sujet en couleur
  • Les sous-structures (instructions répétées en boucle par exemple) sont indentées (reculées, en l'ocurrence, de 3 espaces) ce qui permet de considérer le pseudocode de CaRMetal comme une transition entre le pseudocode et Python, qui utilise une syntaxe similaire.

Un pavage peut être caractérisé par le groupe d'isométries qui le conservent.
Il existe 17 types de pavages "périodiques" du plan. On entend par là qu'il existe 17 types de groupes d’isométries contenant un sous-groupe discret bidimensionnel de translations.
Cela
permet de classer tous les motifs bidimensionnels périodiques en fonction des isométries qui laissent ce motif invariant.

On va construire ces 17 types de pavages (et en donner une version dynamique) avec CaRMetal. On le fera en écrivant un programme général capable de construire un pavage dynamique à partir de chacune de 17 configurations initiales (les structures de maille).

maille p6m n

Dans cet article, on va "corriger" le sujet du Bac S donné en Métropole session juin 2018 avec CaRMetal et DGPad en illustrant graphiquement différentes parties.

Voir le sujet de l'épreuve

Exercice 1

On peut tracer la chaînette avec DGPad en utilisant son équation :

  1. On crée une nouvelle expression égale à (exp(x)+exp(-x)-2)/2
  2. DGPad reconnaît une formule de fonction et donne la possibilité de tracer sa courbe. On valide en appuyant sur le bouton correspondant.

courbe dgp

On obtient la courbe de la chaînette.

Un bug de trackpad (difficulté pour zoomer/dézoomer) nous a été signalé par un utilisateur avec mac OS X High Sierra et les dernières versions de java.

Si vous êtes dans ce cas (mac OS X High Sierra + utilisation du trackpad), nous vous recommandons d’installer la version de CaRMetal avec JRE intégré à la place de la version sans JRE intégré.
c’est possible, ça prendra juste un peu plus de place en mémoire et le programme utilisera le JRE inclus, à savoir java 1.8.0.60, qui ne présente pas le problème.

Introduction

Dans cet article, on va programmer l'exercice d'algorithmique donné dans divers sujets du baccalauréat.
Jusqu'à peu, cet exercice était un serpent de mer qui tournait toujours autour du même type de suite définie par récurrence. Qu'en est-il du nouveau crû?
Par ailleurs, une nouvelle syntaxe était imposée pour l'écriture des algorithmes. La mission confiée aux rédacteurs de sujet de bac 2018 était la suivante:

  • Ne faire figurer aucun affichage dans les algorithmes;
  • N'utiliser aucune entrée de donnée;
  • Représenter l'affectation par une flèche vers la gauche.

Cette mission a-t-elle été remplie conformément aux desiderata de l'inspection générale? On se propose de le regarder ici, tout en montrant l'intérêt qu'offre l'exécution du pseudo-code (hérésie: exécuter du pseudo-code !) de CaRMetal.

geluck ordis
Le chat par Philippe Geluck